Calendriers, trucs et astuces : nos conseils pour réussir son potager

Qui n’a pas rêvé d’avoir son propre potager, pour le plaisir d’abord, et puis aussi pour faire des économies ? C’est tellement bon d’arborer ses propres légumes bio. Mais quel savoir-faire faut-il avoir pour réussir un vrai potager ? Retrouvez ici les bons conseils pour réussir son potager.

Bien préparer son sol

Le fait d’avoir de bonnes plantations repose sur la qualité du sol d’abord. Avant de choisir quelles plantes mettre en terre ou semer, apprenez à connaître votre sol d’abord. En effet, chaque légume, chaque herbe ou chaque arbre fruitier ; peut avoir sa préférence de sol. Désherbez bien votre sol avant de le retourner, mais n’utilisez pas de désherbant pour le sol qui est destiné à la nourriture.

Par contre, enlevez bien les résidus, mêmes racines, et les cailloux. Pour plus de nutriments dans le sol, vous pouvez même ajouter du terreau, ou de l’engrais naturel. Ce sont les premiers conseils pour réussir son potager, en fait.

Préparer et planter au moment propice

C’est le but de tenir un calendrier. Il y a des guides en ligne, ou des livres, sur les plantes et les variétés de légumes, qui s’adaptent à chaque saison ou à chaque semestre. Apprenez-les, et établissez vous-mêmes vos calendriers, en suivant les périodicités de chaque plante. Le calendrier et son adaptation constituent un des meilleurs conseils pour réussir son potager. N’allez pas planter des salades d’été en plein froid d’hiver, par exemple, si vous voulez une belle récolte. Et n’oubliez pas de protéger vos plantes contre les insectes et les maladies.

Choisir des plantes adaptées

Toutes les plantes ont chacune leurs sols de prédilection, vous n’allez pas, par exemple, planter des tomates, des carottes, des pommes de terre, ou des poivrons dans une zone ombragée de votre jardin ! Ce sont des plantes qui ont grand besoin d’ensoleillement… Ou vice versa, planter des variétés de laitues, des épinards, ou de la menthe en plein soleil, alors qu’ils ont plus besoin d’ombre que de chaleur. Adaptez aussi le choix des variétés de légumes aux proportions de l’espace dont vous disposez.

Et enfin, n’emménagez que ce dont vous avez besoin, et seulement ce que vous pourrez prendre en charge. Mieux vaut avoir un petit potager que vous serez en mesure de bien cultiver, plutôt que de grandes superficies dont vous n’aurez pas le temps d’entretenir ! Et surtout, veillez à établir une bonne rotation des plantes et à respecter les temps de repos du sol !

Comment initier les enfants au jardinage ?
10 plantations à semer ou planter en mai